La Catalogne

Publié le par Campus-j

Qu’est-ce que c’est que la Catalogne? Pour quoi cette petite région integrée dans l’Espagne et la merveilleuse Europe veut casser avec le status quo? Quel est l’origine de cette rupture politique d’une des régions les plus privilégiées du monde? Ces trois questions résument d’une façon injuste les milliers de questions qu’on me pose chaque jour quand je m’identifie comme catalane. Comme catalano-espagnole, en fait.

Je pourrais commencer à chercher des milliers des renseignements historiques que je ne connais pas, pour vous les expliquer, en essayant de justifier un sentiment nationaliste. En d’autres termes, je pourrais essayer de rationaliser quelque chose d’irrationnel et vous faire offrir un temps merveilleux pendant que vous lisez ces lignes. Mais je pense qu’on pourrait partir de 1714, fin d’une guerre internationale entre la France et l’Autriche, dont l’Espagne était le champ de bataille. La Castille était pour la France et la Catalogne, pour l’Autriche. Les borbons ont gagné et comme bons vainqueurs, ils ont commencé une campagne de répression de la langue et culture catalanes pour casser le sentiment de cohésion dans le territoire qui avait résisté pendant beaucoup de temps.

Cent ans plus tard, le nationalisme est né autour de l’Europe, et la Catalogne n’était pas une exception. La langue, la culture et les traditions catalanes ont commencé à être revendiquées par la bourgeoisie de ce moment. Ils on parlé de La Renaixença, de la réapparition de la nation catalane. Progressivement, le patriotisme s’est répandu et au XXème siècle, les premiers partis politiques nationalistes ont vu le jour à la Catalogne. Dans les années qui ont suivi, le nationalisme a connu des résistances et des défits, mais sans jamais disparaître.

La grande crise économique européenne a affecté fortement l’Espagne et, évidemment, la Catalogne. La coupure du renouvellement du statut d’Autonomie durant l’année 2010 a entraîné une réaction au sein de la population catalane, et le 10 Juillet de cette même année, prêt d’un million de personnes se sont révoltéés sous la devise suivante : “nous sommes une nation, nous décidons”.

Deux ans plus tard, le 15 Juillet 2012, est apparu le soulèvement espagnol inspiré par le pringtemps arabe, réclamant plus de démocratie au sein du pays; ceci suite aux décisions politiques récentes en Espagne, qui ont clairment montré que le pouvoir était réellement entre les mains des géants économiques du pays.

L’indignation en Catalogne a donc été parainée par le parti indépendantiste, qui réclame à ce jour des élections au cours desquelles les catalans pourront enfin décider de leur avenir.

Bélen Guàrner Bañares, étudiante en echange en info-com.

La Catalogne

Publié dans Numéro 4, Tribune

Commenter cet article