Du nouveau au CEULS

Publié le par Campus-j

Du nouveau au CEULS

Le Centre d’Études Universitaires du Liban-Sud (CEULS), situé à Abra, près de Saida, assure des formations supérieures dans trois disciplines : les Lettres Françaises (FLSHS), la Biochimie (FSS), ainsi que la Gestion et le Management (FGMS). Ce Centre régional de l’Université Saint-Joseph a été fondé en 1977 afin d’offrir une éducation de qualité aux étudiants du Sud issus de régions diverses comme Nabatieh, Jezzine, le Chouf, Tyr, Saïda, etc.

La rentrée universitaire a été particulière en cette année académique 2015-2016. Des travaux d’embellissement ont été entrepris par la direction pour valoriser le Centre non seulement en tant que cadre de travail mais également en tant que lieu destiné à l’épanouissement de ses étudiants. Plusieurs locaux, dont la cafétéria, ont été remis à neuf, les murs intérieurs ont été repeints, de même que l’enceinte du campus. Le CEULS s’est refait une jeunesse pour mieux recevoir ses professeurs, employés et étudiants !

En matière d’actions de développement entreprises par le CEULS sur le plan du rayonnement académique, l’inauguration des laboratoires de Sciences de la Vie et de la Terre a marqué cette rentrée universitaire, faisant la joie des étudiants de Biochimie.

Un autre événement a marqué la vie du Centre à la fin de l’année dernière : la fête de Daraj al-Yassouiyeh, qui était organisée pour la première fois au CEULS dans le but de contribuer au rayonnement culturel sur le plan régional de l’Université Saint-Joseph. En effet, le 21 mai 2015, la communauté étudiante, l’administration et le corps enseignant se sont retrouvés avec un public très nombreux de parents et d’amis autour de cet événement artistique qui a présenté deux activités majeures : une exposition artisanale et un spectacle musical. L’exposition était destinée à faire connaître les différentes traditions du Sud à travers des produits locaux comme le savon de Saïda, la pâtisserie de Tyr et les costumes traditionnels de Nabatieh.

Quant au spectacle, il a permis aux étudiants du CEULS et aux élèves des écoles environnantes d’exprimer leurs talents artistiques dans des domaines aussi variés que la danse orientale, la dabké, le chant (tarab, français, anglais), la poésie et la photographie. L’événement a nécessité de longues semaines de préparation, mais le jeu en valait la chandelle : cette première édition de Daraj al-Yassouiyeh a remporté un franc succès, laissant un très beau souvenir dans l’esprit de tous les participants, qui souhaitent renouveler l’expérience.

 

Yara Arabi & Samara Ghandour

Publié dans Actualités

Commenter cet article