Les Sirènes de l’au-delà

Publié le par Campus-j

A l’entrée du Paradis, il était impatient de retrouver les sirènes promises. En rang dans une foule de nouveaux morts, il était le dernier à traverser la porte. À ce moment, il demanda au gardien des cieux qui se tenait devant lui. ''Où sont mes sirènes ?!''. C'est là que Dieu s'approcha et lui répondit : ''Elles seront prêtes dans un instant, veuillez attendre. Les sirènes sont de fortes personnes, victimes de la terre. Elles sont plus belles que vous ne le pensez. Vous entendrez leurs voix. Vous parlerez avec elles de leurs souffrances. Ces souffrances vous seront familières. Mais attention mon cher à leur colère et leur mépris. Elles pourraient vous faire du mal, vous dire des paroles blessantes. Elles aiment se faire plaisir, mais comme je vous l'ai dit, elles ont été arrachées à la vie. Elles n'ont pas eu le temps de dire au revoir à ceux qu'elles aiment. Vous leur serez d'une très grande aide. Ne vous en faites pas, tout se passera bien''. Cette dernière parole réconforta celui qui écoutait avec attention. Quelques instants plus tard, des voix retentirent de partout. ''Voilà les sirènes'' annonça le gardien des cieux. Les voix ressemblaient à des cris de détresse, de colère et voilà que les visages se dévoilaient. ''Tu m'as tuée!'', ''Tu m'as arrachée à mes enfants'', ''Ne pouvais-tu pas mourir seul sans te faire exploser ?!''. Il ne comprenait pas, il cherchait les sirènes tant espérées. C’est alors que Dieu lui répondit : ''Voici les fameuses sirènes, les sirènes qui vous poursuivent même dans les cieux : celles des voitures de police qui n’ont pas pu vous arrêter, celles des ambulances qui ont escortées les cadavres… Qu’espériez-vous donc ? ''

Carl C. Gedeon, FLSH

Publié dans Tribune

Commenter cet article