Lettre ouverte aux étudiants de l’USJ

Publié le par Campus-j

Lettre ouverte aux étudiants de l’USJ

Je ne prendrai pas la défense de Dreyfus. Je ne dénoncerai pas la peine de mort non plus. Ce ne sera pas L’Aurore, mais bien notre Campus-J qui publiera cette lettre, ma lettre ouverte aux étudiants de l’USJ. Je ne m’adresserai pas à la raison, très chers camarades, mais au cœur de chacun parce que c’est dans le cœur que nous puisons le courage, moteur de notre vie. Je m’adresse à vous…à tous les passionnés !

Quand nous avons décidé d’entamer nos études universitaires, nous ignorions complètement la nouvelle ritournelle que nous allions jouer. Nous nous étions persuadés que notre passion se cachait sur quelque banc, dans quelque diplôme ou avec quelque titre, et qu’elle allait nous s’afficher à mesure que nous avancerions dans notre cursus. Un autre pacte que nous avions conclu machinalement avec les rituels de notre société, un autre mouton de Panurge, un autre numéro sur la liste…une matricule! Nous nous réduisions volontiers à un numéro et nous acceptions docilement notre sort sous prétexte que « la fin justifie les moyens »! Détrompez-vous chers camarades ! Parce que la Passion, la vraie, emprunte une autre voie et ne devrait être que la boussole nous guidant vers notre but et non le but en soi!

Il est grand temps alors de redéfinir notre but. Si celui-ci s’amenuise à un simple diplôme -je ne nie point que ce dernier est la pierre angulaire de toute carrière réussie-, alors notre passage à l’USJ serait juste compteur de notes, rassasiant notre faim individualiste au court terme, et non conteur de succès et de brio au long cours. Alors que si nous aspirons à mettre notre Alma Mater et, en l’occurrence notre diplôme, au service de Tous, nous parviendrons à donner corps à notre fougue et à nous frayer une voie vers la vraie Excellence.

A nous de faire le choix... accumuler connaissances et diplômes pour satisfaire notre égoïsme ou suivre notre Passion pour devenir des Hommes et des Femmes pour et avec les autres ?

Libérons donc l’oiseau en nous. Il ne volera pas trop loin, il fera juste le bout de chemin qu’il lui faut. Il ne se perdra pas mais ira plutôt là où le cœur le mènera. Ne devenons donc pas notre propre Gestapo. Offrons-lui des ailes pour qu’il devienne « Albatros », prince des nuées, un géant qui changera un jour ce monde !

Enivrons-nous des moments et des chances qui nous s’offrent, quoique parfois implicitement… Apprenons à gérer notre temps, établissons un équilibre satisfaisant entre nos études à l’USJ et nos loisirs. Donnons à chaque chose son temps. Ainsi, nous serons capables de nous approfondir dans les sujets qui nous intéressent et nous arriverons à révolutionner notre Cosmos !

Marie-Louise SLIM-FMD

Publié dans Dossier

Commenter cet article